Jaroslav Rudiš Avenue Nationale

Avenue Nationale, le nouveau roman de Jaroslav Rudiš, est paru chez Mirobole Éditions.

Traduit du tchèque par Christine Laferrière.

« Un roman-monologue coup de poing : dans la tête d’un néoextrémiste. »

Vandam est peintre en bâtiment. Il a connu la dépendance aux drogues et la prison. Il est fasciné par l’histoire militaire, voue un culte aux grands chefs de guerre et fait deux cents pompes par jour. Il hante la taverne de sa banlieue praguoise pour boire des bières ou se battre. Il vit une aventure avec la serveuse Lucka. Et il est fier d’avoir donné le premier coup lors de la Révolution de Velours de 1989 qui a précipité la chute du communisme tchèque.
Dans ces pages, il livre ses « leçons de vie » et déverse ses obsessions, entre le rire et la rage.
Épopée européenne et universelle, poème brutal et mélancolique, monologue dense et halluciné, Avenue nationaleplonge le lecteur dans la tête d’un néoextrémiste ordinaire perdu dans une démocratie en quête d’identité et reflète les paradoxes des idéologies contemporaines.

Avenue nationale a rencontré un grand succès en Allemagne. Il sera bientôt traduit en espagnol et publié au Chili.
Un film est actuellement en préparation.

Plus d’informations sur Mirobole Éditions

Biographie de Jaroslav Rudiš

Jaroslav-Rudis1-150x150

Comments are closed.